format pour impression(IMPRESSION)

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Mercredi 29 et jeudi 30 octobre 2003 - Les monuments historiques, 90 ans après
Vendredi 25 avril 2003 - Le principe de mixité sociale
Samedi 28 juin 2003 - Le prix : l’Alpha et l’Omega dans les marchés publics
Mardi 22 avril 2003 - Conflit de loi en matière de droit d’auteur sur Internet : Etude de droit comparé, Droit américain, européen et français
Jeudi 17 avril 2003 - La Cour pénale internationale : un an après la soixantième ratification
Vendredi 28 mars 2003 - L’Afghanistan : de la guerre à la reconstruction
Mardi 5 février 2002 - Les schémas de services collectifs : renouveau et avenir de la planification stratégique
Mercredi 25 juin 2003 - Comment optimiser l’organisation des procédures internes d’achats face à la mutation du Code des marchés publics ?
Jeud 12, vendredi 13 et samedi 14 septembre 2002 - La juridictionnalisation du droit international
Lundi 17 décembre 2001 - Activités économiques, droit de la concurrence et domaine public




Vendredi 12 avril 2002

Sommes-nous propriétaires de notre santé ? Aspects juridiques et éthiques de la volonté dans les rapports médecin-malade

L’Association Nationale Droits des Patients (ANDP) organise le 12 avril 2002 au Palais du Luxembourg à Paris son colloque annuel sur ce thème.

Les malades expriment aujourd’hui de nouveaux besoins en matière d’information médicale : le patient résigné cède peu à peu la place à un patient qui lit, s’informe et exprime ses volontés. L’Association Nationale Droits des Patients (ANDP) souhaite donner la parole aux acteurs de la relation de soin, médecins et malades. Avec le soutien du groupe AG2R, elle organise le 12 avril 2002 au Sénat son deuxième colloque national, sur le thème : " Sommes-nous propriétaires de notre santé ? Aspects juridiques et éthiques de la volonté dans les rapports médecin-malade ", avec la participation conjointe de professionnels de la médecine et du droit.

Les pouvoirs publics sont conscients d’une réalité incontournable : le patient doit rester au centre du système de santé. Pour Bernard Kouchner, " quand on connaît sa maladie, quand on sait ce qu’on vous propose, on guérit mieux ".

Créée en 2001, l’ANDP cherche non seulement à expliciter les rapports entre médecin et malade, mais également à favoriser la prise de conscience générale de la place du patient à tous les stades de sa maladie (auto-traitement, participation, information, consentement, choix diagnostique et thérapeutique), sans céder à la tentation d’en faire un héros.

Parrainé par Christian Poncelet, Président du Sénat, et présidé par Jean Guigue, président du Tribunal de Grande Instance de Bobigny, ce colloque réunira des spécialistes du droit médical, tel le Professeur Raphaël Dierkens, Secrétaire général de l’Association Mondiale de Droit Médical, et des juristes, dont le Professeur Jean Penneau de l’Université Paris XI, qui débattront, au regard de la nouvelle loi du 4 mars 2002, notamment, de la prise en compte de la volonté des médecins et des malades, du respect du libre-arbitre, de la question de la clause de conscience et de la situation des incapables et des mineurs…

Programme :

Sous le Haut Patronage de Monsieur Christian Poncelet, président du Sénat, et la présidence de Monsieur Jean Guigue, président du Tribunal de Grande Instance de Bobigny

9h00 – 9h10 : Paroles d’ouveture par Monsieur Claude Evin, député et ancien ministre

9h10 - 13h00 : Quelles volontés dans les rapports médecin-malade ? Sous la présidence de Monsieur Raphaël Dierkens, Secrétaire général de l’Association mondiale de droit médical

9h15 - 9h45 : La volonté des professionnels de la médecine par Monsieur Jean Penneau, Professeur honoraire à l’Université Paris XI

9h45 - 10h15 : La prise en compte de la volonté des malades par Maître Alain Garay, Avocat à la Cour d’appel de Paris

10h15 - 10h45 : Débat présidé par le Docteur Patrick Pelloux, Président de l’Association des médecins urgentistes hospitaliers de France

10h45 - 11h00 : Pause

11h00 - 11h30 : L’intervention de la « personne de confiance » : réflexions et prospectives par Madame Claudine Esper, Professeur à l’Université Paris V

11h30 - 12h00 : La situation des incapables et des mineurs : quelles volontés ? par Monsieur Frédéric-Jérôme Pansier, Magistrat au TGI de Bobigny

12h00 - 12h30 : Le respect du libre-arbitre : un espace et un sens à donner par Madame Marie de Jouvencel, psychologue-neuropsychologue

12h30 - 13h00 : Débat présidé par le Docteur Olivier Serfati, Président de l’Association Nationale Droits des Patients

14h30 - 18h00 : Volonté en droit médical et clause de conscience sous la présidence de Madame Annick Dorsner-Dolivet, Professeur à l’Université Lille II

14h40 - 15h10 : La clause de conscience des médecins : portée et limites par Madame Stéphanie Porchy-Simon, Professeur à l’Université Lyon III

15h10 - 15h40 : La clause de conscience des malades : portée et limites par Madame Marie-Hélène Parizeau, Professeur à l’Université Laval (Canada)

15h40 - 16h00 : Débat présidé par Monsieur Jacques Bonneau, Observateur au Comité international de bioéthique auprès de l’UNESCO

16h00 - 16h15 : Pause

16h15 - 16h45 : Le refus de soins au risque de la mort par Monsieur Jean-Pierre Gridel, Conseiller à la Cour de Cassation

16h45 - 17h15 : Expression écrite-expression orale des volontés : quelles solutions ? par Monsieur Jean Guigue, Président du TGI de Bobigny

17h15 - 17h30 : Débat présidé par Monsieur Frédéric-Jérôme Pansier, magistrat au TGI de Bobigny

17h30 - 17h50 : Rapport de synthèse par Madame Yvonne Flour, Professeur à l’Université Paris I

17h50 - 18h00 : Paroles de clôture par Monsieur Claude Huriet, Sénateur honoraire, Ancien membre du Comité consultatif national d’éthique

Renseignement et inscriptions

Hermine Claudon-Vigné
Tél : 01 42 53 62 73
Fax : 01 42 53 03 02
Mél : andp2002@lms-group.com

Attention : le colloque ayant lieu au Sénat, l’inscription est obligatoire.

 


©opyright - 1998 - contact - Rajf.org - Revue de l'Actualité Juridique Française - L'auteur du site
Suivre la vie du site