format pour impression
(imprimer)

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Conseil d’Etat, 7 novembre 2001, n° 228817, Mme E.
Conseil d’Etat, 23 mai 2003, n° 250162, Mme Maria R.
Conseil d’Etat, 23 juillet 2003, n° 252930, M. Naceur-Eddine S.
Conseil d’Etat, 13 février 2008, n° 306787, Daniel L.
Conseil d’État, 15 Octobre 1993, ROYAUME-UNI DE GRANDE BRETAGNE ET D’IRLANDE DU NORD et GOUVERNEUR DE LA COLONIE ROYALE DE HONG-KONG
Conseil d’Etat, 13 décembre 2002, n° 242395, M. Antonio D. S. J.
Conseil d’Etat, 11 février 2002, n° 226839, Mlle G.
Conseil d’Etat, 29 octobre 2008, n° 311800, Sydney P.
Conseil d’Etat, 29 octobre 2008, n° 313645, Mohamed M.
Conseil d’Etat, 12 juillet 2001, n° 227747, M. Einhorn




Conseil d’Etat, 13 octobre 2000, n° 212865, Kozirev

Il résulte des principes généraux du droit applicables à l’extradition que l’extradition d’un étranger peut être refusée si elle est susceptible d’avoir des conséquences d’une gravité exceptionnelle pour la personne réclamée, notamment en raison de son âge ou de son état de santé.

CONSEIL D’ETAT

Statuant au contentieux

N° 212865

Kozirev

M Errera, Rapporteur

Mme de Silva, Commissaire du gouvernement

Lecture du 13 Octobre 2000

REPUBLIQUE FRANCAISE

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Vu la requête sommaire, enregistrée le 27 septembre 1999 et le mémoire complémentaire, enregistré le 27 janvier 2000 au secrétariat du contentieux du Conseil d’Etat, présentés pour M Alexei Victorovitch KOZIREV alias Nikolaj KALININ, demeurant au centre pénitentiaire de Fresnes (94260) ; M KOZIREV demande au Conseil d’Etat d’annuler le décret du 27 juillet 1999 accordant son extradition aux autorités de la fédération de Russie ;

Vu les autres pièces du dossier ;

Vu la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales ;

Vu la loi du 10 mars 1927 ;

Vu l’ordonnance n° 45-1708 du 31 juillet 1945, le décret n° 53-934 du 30 septembre 1953 et la loi n° 87-1127 du 31 décembre 1987 ;

Après avoir entendu en audience publique :

- le rapport de M Errera, Conseiller d’Etat,

- les observations de la SCP Waquet, Farge, Hazan, avocat de M KOZIREV,

- les conclusions de Mme de Silva, Commissaire du gouvernement ;

Sans qu’il soit besoin d’examiner les autres moyens de la requête :

Considérant qu’il résulte des principes généraux du droit applicables à l’extradition que l’extradition d’un étranger peut être refusée si elle est susceptible d’avoir des conséquences d’une gravité exceptionnelle pour la personne réclamée, notamment en raison de son âge ou de son état de santé ; que M KOZIREV, dont l’extradition a été accordée aux autorités russes par le décret attaqué en date du 27 juillet 1999, est atteint d’une affection diabétique qui, tant par elle-même qu’en raison des complications organiques multiples qu’elle a entraînées, nécessite, afin que sa sécurité médicale puisse être assurée, une surveillance médicale et un traitement permanents ; qu’il ressort des pièces du dossier qu’en raison des conditions de détention dans les établissements pénitentiaires de Russie, l’extradition de M KOZIREV est susceptible d’avoir pour lui, en raison de son état de santé tel qu’il a été décrit, des conséquences d’une gravité exceptionnelle ; qu’il ne ressort pas des pièces du dossier que le gouvernement ait, avant de prendre le décret attaqué, recherché auprès des autorités de la Fédération de Russie et obtenu d’elles des garanties appropriées de nature à faire en sorte qu’eu égard à l’état de santé de M KOZIREV, son extradition n’ait pas les conséquences précitées ; que, dans ces conditions, M KOZIREV est fondé à demander l’annulation du décret accordant son extradition aux autorités de la Fédération de Russie ;

D E C I D E :

Article 1er : Le décret du 27 juillet 1999 accordant l’extradition de M. KOZIREV aux autorités de la fédération de Russie est annulé.

Article 2 : La présente décision sera notifiée à M Alexei Victorovitch KOZIREV et au garde des sceaux, ministre de la justice.

 


©opyright - 1998 - contact - Rajf.org - Revue de l'Actualité Juridique Française - L'auteur du site
Suivre la vie du site