format pour impression
(imprimer)

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Conseil d’Etat, 15 octobre 2003, n° 244428, M. Jean-Philippe O.
Conseil d’Etat, 22 novembre 2002, n° 232367, Mme Sandra M.
Conseil d’Etat, 30 septembre 2002, n° 207509, Syndicat natonal Force ouvrière des personnels des affaires sanitaires et sociales
Cour administrative d’appel de Douai, 2 octobre 2001, n° 98DA12796, Mme Geneviève C.
Tribunal administratif de Melun, 3 décembre 2002, n° 0003675/5, Mme Nadia H. c/ Département du Val de Marne
Tribunal administratif de Lyon, 8 juillet 2003, n° 0201383, Mlle Nadjet Ben A.
Conseil d’Etat, 30 juillet 2003, n° 231266, M. Alexis D.
Conseil d’Etat, 13 novembre 2002, n° 219359, M. Claude T.
Conseil d’Etat, 27 octobre 2008, n° 293611, Syndicat intercommunal de Bellecombe et Luc P.
Conseil d’Etat, 3 novembre 2003, n° 244045, Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI)




Conseil d’Etat, 28 septembre 2001, n° 215646, Mme MESLIN

Le décret du 14 juin 1985 relatif à la formation professionnelle des fonctionnaires de l’Etat n’est pas au nombre de ceux rendus applicables aux magistrats de l’ordre judiciaire ; qu’aucune disposition du statut de ces magistrats ne prévoit en conséquence un régime de "congé-formation" pour ceux-ci.

CONSEIL D’ETAT

Statuant au contentieux

N° 215646

Mme MESLIN

M. Thiellay, Rapporteur

M. Seban, Commissaire du gouvernement

Séance du 12 septembre 2001

Lecture du 28 septembre 2001

REPUBLIQUE FRANÇAISE

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Le Conseil d’Etat statuant au contentieux

Vu la requête, enregistrée le 23 décembre 1999 au secrétariat du contentieux du Conseil d’Etat, présentée par Mme Sylvie MESLIN, magistrate, demeurant 22, rue Saint-Denis à Lagny-sur-Marne (77400) ; Mme MESLIN demande au Conseil d’Etat l’annulation pour excès de pouvoir des décisions des 29 juillet 1999 et 20 octobre 1999 par lesquelles le garde des sceaux, ministre de la justice, a refusé de lui accorder un "congé-formation" ;

Vu les autres pièces du dossier ;

Vu l’ordonnance n° 58-1270 du 22 décembre 1958 modifiée portant loi organique relative au statut de la magistrature ;

Vu le décret n° 85-607 du 14 juin 1985 relatif à la formation professionnelle des fonctionnaires de l’Etat ;

Vu le code de justice administrative ;

Après avoir entendu en séance publique :

- le rapport de M. Thiellay, Maître des Requêtes ;

- les conclusions de M. Seban, Commissaire du gouvernement ;

Considérant que Mme MESLIN, à l’appui de ses conclusions tendant à l’annulation des décisions du garde des sceaux, ministre de la justice, lui refusant un "congé-formation", invoque la méconnaissance du décret du 14 juin 1985 relatif à la formation professionnelle des fonctionnaires de l’Etat ; que ce décret n’est pas au nombre de ceux rendus applicables aux magistrats de l’ordre judiciaire ; qu’aucune disposition du statut de ces magistrats ne prévoit un régime de "congé-formation" pour ceux-ci ; que, par suite, les moyens invoqués par la requérante sont inopérants ;

Considérant qu’il résulte de ce qui précède que Mme MESLIN n’est pas fondée à demander l’annulation des décisions du garde des sceaux, ministre de la justice, lui refusant le bénéfice d’un "congé-formation" ;

D E C I D E :

Article 1er : La requête de Mme MESLIN est rejetée.

Article 2 : La présente décision sera notifiée à Mme Sylvie MESLIN et au garde des sceaux, ministre de la justice.

 


©opyright - 1998 - contact - Rajf.org - Revue de l'Actualité Juridique Française - L'auteur du site
Suivre la vie du site